13/05/2008

Risibles amours

Nous traversons le présent les yeux bandés. Tout au plus pouvons-nous pressentir et deviner ce que nous sommes en train de vivre. Plus tard seulement, quand est dénoué le bandeau et que nous examinons le passé, nous nous rendons compte de ce que nous avons vécu et nous en comprenons le sens. Milan Kundera, Risibles amours.

2 commentaires:

Appartement 2 a dit…

Et pourquoi pas retirer le bandeau et marcher en scrutant le présent : C'est à dire nos actions.

Je ne crois pas au bandeau.

Accent Grave a dit…

C'est bien dit et tellement vrai. Tellement peu de gens savent vivre le présent, pas facile, rarement possible.

Le mieux que nous puissions faire c'est d'appréhender en fonction du passé.

Accent Grave