20/11/2008

Addendum

J'ai finalement un peu travaillé. Butinant mollement d'un texte à l'autre.
J'aimerais écrire férocement. Devenir un monstre d'écriture tentaculaire, une bête théorique, lacérer les archipels du savoir.

Je ne suis qu'éparpillements ( dissipée, translucide, médusée )

Miron dirait sans doute :

Personne n'y peut rien
mais les objets mais les choses
personne personne
mais il était une fois toutes les fois
jamais toujours et pourtant

1 commentaire:

Pierre-Luc a dit…

Rassure-toi, tu n'es pas la seule éparpillée... ! Et même si tu n'es pas encore "un monstre d'écriture tentaculaire", chaque fois que tu ouvres la bouche, j'en reste estomaqué. Vraiment.