22/11/2008

Liminen / Limen

Liminen

Je suis sortie.
Cherchant un boudoir habitable. Obscur
Dormir dans un trou pourvu d’une lucarne me semble acceptable.
Les néons me traversaient la tête.
Garder les yeux fermés.

Limen

Garder les yeux fermés.
La rue est une impression latérale. Une artère incertaine.
Enjamber le trajet
Accélérer
Sous le regard détaché des grands pylônes.

3 commentaires:

Francis a dit…

Par paresse j'aurais envi de te suggérer d'écrire plutot sur livejournal; comme ça je n'aurais pas à me promener de site en site pour venir lire ;)

Meta a dit…

Déménager mes pénates par un froid pareil ?! Je préfère opter pour l'immobilisme léthargique ! Votre paresse comprendra la mienne, j'en suis certaine.

Francis a dit…

Bien sûr je comprends! Pardonne mon impolitesse, il était tard (tot)!