12/03/2009

Brèves de ville (ou précis d'urbanisme)

Ils ont dressé des ghettos avec une sincérité de ventouse,
cuit les idoles sous le stock des cathédrales,
compacté les ruses au mètre cube,
dressé des lignes vides sous l’encolure des bétons.

L’architecture de demain explicitera l’anéantissement chirurgical du cerveau

L’urbanisme est un chargement frontal qui charrie l’hélice des tempes

..........................

Dans le sarcophage tactile des villes,
la paume des sirènes exalte
la transparence d’ogive des nuits
Les impasses
vident le ciel
Je regarde
les virgules improbables
des tramways
tracer leurs membranes neurasthéniques
sur les monts exaltés
de l’intuition.

........................

Promesse

Je te dessinerai la ville
comme une lampe
de fleurs crues
en papyrus métronome

3 commentaires:

É. a dit…

Il sera bien fortuné, celui-là.

Meta a dit…

Héhé, quoique pour un cyclotellurique comme vous, j'écrirais plutôt :

Les villes se profileront
multiples
Sous la pente glissante des
regards
Roulements rhizomatiques
D’une écriture en mouvement

LeRoy K. May. a dit…

je vois ton futur recueil comme un enchaînement de plaisirs brefs en courrier 16 points; une édition pour visually challenged qui creuse au fond des yeux.