13/04/2009

Braconnages matinaux

Il faudrait une forêt de nuances
Et des versants magnétiques
Pour contenir l' ambiguïté
Du regard amplifié
De tes braconnages matinaux

Et il te faudrait sortir
de tes plaines
de tourments latéraux

Et il me faudrait dégrafer
mes jambes en fuites fraîches

Et il nous faudrait
...Un ailleurs habitable
...Une chambre vertébrale
...Une métropole naine
...Un lac souple

Pour nous contenir toujours

Aucun commentaire: