12/04/2009

Évidences printanières




*************
Prédiction anodine

Dans l’écume précise
des fièvres opaques,
la nuit crue
épongera nos plaintes déguisées
Tu iras
comme un flux d’écluses
en haleines écloses
dans l’écrin des couloirs

*************

Ritournelle-rituelle

Décante ma robe
En gelées sourdes
De parfums syncopés

1 commentaire:

LeRoy K. May. a dit…

t'es en feu Éma! l'école doit être finie :)