18/04/2009

Il y avait cette clairière

Il y avait encore cette clairière où nous nous retrouvions. Sauvages, nous forions ses nefs humides, geignant d'odeurs dans l'écrin des souches. Fébriles, avides, fiers d'être sortis de l'enfance, nous escaladions l'aube et ses enclos de feuilles musquées. Intimidée, inerte, invocante je guettais tes avancées précautionneuses sous la nappe phréatique de mes jupes de cîmes. Offrande de l'enfance s'enduisant d'adolescence, hanches d'éclat dévalant les buées de l'étreinte jusqu'au seuil des terre battues...
et nous étions ces silhouettes riantes emmêlées d'herbes hautes, arpentant les franges et les marges et les bandes de cette clairière où nous allions.

1 commentaire:

É. a dit…

L'aujourd'hui nébuleux était clairière.