26/05/2009

Ta trainée

Autoportrait de moi désertant moi :

L’œil, marécage de vitrail aux Ganges des délires
Joues de phare colportent les pièges de lèvres
Cheveux
Mouture d’odeurs
Ventre calice de cendres aux gonds des pudeurs
Converge vers le sanctuaire détonateur d’écumes
Je serai ta traînée...
De poudre

3 commentaires:

LeRoy K. May a dit…

il était grand temps que je repasse par ici (en regardant Lost Boys comme un ado qui s'amuse de son côté gore).

tout est dans la courteté, le sublime élémentaire, l'éluardien.

É. a dit…

Eh… Boum.

Le Voyou du Bayou a dit…

Crime une photo en couleur, tu te dévoile pas mal! Bravo pour la photo!