02/12/2009

Mégapoles

Dans l’écume laiteuse
De nos calvaires de chrome
On a brûlé les immobiles
Sur le toit des mégapoles
Grimpantes

4 commentaires:

É. a dit…

Chuis toujours là. Je dirais chaque fois « Oh ! », puis « Ah ! »… Quel ennui, quelle banalité à apposer sous de telles ciselures, sous de si rutilants gestes d'orfèvre. Alors je préfère me taire. Mais sache que je prends chaque fois comme fugitives rafales de beauté tes fulgurantes apparitions.

LeRoy K. May a dit…

ces mégapoles liquides qui s'écoulent entre les lignes de béton givrées, j'aime.

Bourbon a dit…

Superbe instantané qui me ramène loin en arrière dans le chrome immobile d'une cité nippone...
Je réclame une de ces images dont seule tu as le secret!

Meta a dit…

É: Merci, c'est trop. Je les aime bien tes «Oh!» et tes «Ah!».

K. En parlant de liquide... À quand un nouveau scénario ?

B. :)