19/12/2012

Éclaté


Matin monochrome
je marche dans la suffocation rassurante
de la ville ensevelie
la beauté impose le silence

comme un tronc éclaté au travers de la gorge

3 commentaires:

manouche a dit…

Spasme admiratif.

Fate-Biscuit a dit…

La mélancolie est mon sentiment favori, et le silence ma musique préféré.

Julie a dit…

C'est beau, ces matinées dans l'ombre, éclairées par des mots.